La Chaire Femmes et Science

Nous soutenons des projets de recherches innovants à travers le monde pour mettre en lumière les effets de la sous-représentation des femmes en sciences et identifier des solutions.

Les projets de recherche 2020

Une étude comparative des inégalités entre les sexes dans l'édition scientifique et son impact sur la construction de carrière au Brésil et en Argentine.
Fernanda Beigel, CONICET et Université Nationale de Cuyo, Argentine
 

Féminisation du secteur informatique en Arménie : raisons et perspectives.
Hasmik Gevorgyan, Université d'État d'Erevan, Arménie
 

Différences entre les sexes dans le développement du capital humain : le rôle des compétences cognitives et non cognitives et de l'investissement parental.
Dan Anderberg, Université Royal Holloway de Londres, Angleterre
 

Les femmes scientifiques dans le secteur de la R&D en Inde : défis politiques et institutionnels.
Saurabh Kumar, CUTS International, Inde
 

Femmes inventrices.
Agata Maida, Université de Milan, Italie
 

Analyses macro, méso et micro-institutionnelles des femmes dans les STEM au Pérou.
Beatrice Elcira Avolio Alecchi, CENTRUM PUCP, Pérou
 

Quand la science est une femme. Facteurs déterminant la carrière scientifique des femmes en Pologne (UAM) et en Ukraine (CHNU).
Grazyna Gajewska, UAM, Pologne

Genre dans le cheminement de carrière scientifique dans le milieu universitaire. Obstacles institutionnels rencontrés par les femmes en physique et en informatique à l'Université de la Sorbonne.
Jeanne Goulpier Battestini, Université de la Sorbonne, France

  • Une Chaire de recherche dédiée

    Créée en 2019 en partenariat avec l’Institut des Politiques Publiques de France et des soutiens philanthropiques, dont celui de la Fondation L’Oréal, La Chaire Femmes et Science de l’Université Paris Dauphine–PSL vise à soutenir et développer des travaux originaux afin d’analyser les déterminants et l’impact de la faible présence des femmes dans les études et les carrières scientifiques et de contribuer au débat de politique publique sur ces questions.

    La Chaire noue des partenariats internationaux et pluridisciplinaires pour explorer ces sujets, mobilisant des disciplines comme l’économie, les théories de prise de décision, la modélisation mathématique, la sociologie, la gestion ou la psychologie sociale.

  • Faire progresser les connaissances sur l’égalité de genre

    Chaque année, la Chaire sélectionne des projets de recherche qui reçoivent des bourses de financement. En 2019, 44 équipes scientifiques internationales ont répondu à son premier appel à projets. Les premiers projets soutenus portaient sur des sujets comme la confiance portée à un expert scientifique en fonction de son genre, les moyens de lutter contre les inégalités femmes/ hommes ou l’analyse de la contribution des femmes aux sciences et à l’innovation. Le second appel à projets a confirmé sa dimension internationale avec 30 projets reçus, issus de 24 pays.

    Soutenir La Chaire Femmes et Science représente pour la Fondation L’Oréal un engagement naturel et essentiel pour approfondir les connaissances sur l’égalité de genre et identifier de nouveaux leviers de progrès. Nourrir le débat et les savoirs sur ces enjeux permettra d’améliorer la qualité de la recherche scientifique, mais aussi de rendre les sciences plus inclusives, à mêmes d’offrir des opportunités équitables.