Soins de beauté et de bien-être

Nous développons l’accès à des soins de beauté et de bien-être en milieu médical et social pour accompagner des femmes en situation de souffrances physiques, psychologiques ou sociales.

Une personne s'occupe d'un patient

Les bienfaits des soins de beauté et de bien-être

Les soins de beauté et de bien-être, ou soins de socio-esthétique, sont des soins professionnels réalisés par des « socio-esthéticien·ne·s » ou « socio-coiffeur·se.s » spécialement formé·e·s pour accompagner des personnes en situation de vulnérabilité. Avec bienveillance et empathie, ces professionnel·le·s de la beauté inclusive leur prodiguent soins du visage, soins des mains et des pieds, modelages, maquillage ou coiffure. 

La socio-esthétique et la socio-coiffure requièrent des compétences spécifiques. Les socio-esthéticien·ne·s doivent suivre une formation dédiée, telle que la formation CODES en France. Convaincus de l’importance de ces formations et de la reconnaissance de ce savoir-faire particulier, nous soutenons et participons activement au développement et à la professionnalisation de ces métiers.

Les soins de socio-esthétique et de socio-coiffure peuvent être proposés sous forme de soins individuels ou d’ateliers collectifs. Ces moments privilégiés associent aux soins de beauté des conseils, une écoute et un moment de détente qui favorisent le mieux-être et la confiance en soi. Ces séances sont l’occasion de pauses bienvenues loin des difficultés du quotidien, apportant aux femmes qui en bénéficient des moments précieux de bien-être et de temps pour soi. 

Au-delà, ces soins marquent une étape importante dans le parcours de femmes qui se réapproprient leur image. Se sentir mieux face à son miroir, c’est aussi renouer avec son identité et pouvoir développer une représentation plus positive de soi.

En moyenne, environ 16 000 personnes par an bénéficient gratuitement de ces soins, en France.

49 000 soins gratuits sont délivrés chaque année en France.

Améliorer la qualité de vie des personnes malades

Plusieurs études démontrent que les soins de beauté et de bien-être, lorsqu’ils sont intégrés au parcours thérapeutique, ont un impact positif pour les patients atteints de pathologies sévères ou en convalescence. Dès 2003, ils ont ainsi été officiellement reconnus comme « soins oncologiques de support » en France, c’est-à-dire qu’ils font partie de l’ensemble de soins nécessaires aux personnes malades, conjointement aux traitements.

Les socio-esthéticien·ne·s peuvent notamment aider les patients atteints de cancer à mieux faire face aux effets secondaires et indésirables des traitements, tels que la perte de cheveux, les rougeurs, la peau sèche ou l’altération des ongles. Ces soins, qui sont aussi des moments d’échange et de détente, contribuent à l’intégrité physique et psychique des patients, humanisant la prise en charge médicale et leur permettant de se retrouver eux-mêmes.

La majorité (92 %) des patients atteints de cancer qui ont bénéficié de soins de beauté et de bien-être, aussi appelés soins socio-esthétiques dans le cadre du cancer, confirment qu’ils ont joué un rôle important pour les aider à penser à autre chose qu’à la maladie, se sentir mieux psychologiquement et à avoir davantage confiance en eux¹











¹ Enquête de la Fondation L’Oréal sur 305 patients adultes en France, Odoxa Institute, 2018.

Une femme parle avec une patiente.
Seulement 12 % des patients atteints de cancers en France bénéficient de soins de beauté et de bien-être.

Les effets positifs de ces soins sont pourtant encore trop peu connus, puisque seulement 12 % des patients atteints de cancers en bénéficient en France², un chiffre bien trop insuffisant, alors que le nombre de cas de cancers continue d’augmenter, que les traitements ont des effets secondaires importants, notamment pour la peau, et que les patients ont également besoin d’un soutien après leur sortie de l’hôpital.

Afin que ces soins puissent bénéficier au plus grand nombre de patients, nous avons noué des partenariats avec des hôpitaux, des associations et des institutions scientifiques partout en France. Nous agissons également pour que les patients puissent en bénéficier plus facilement, en proposant l’intégration de ces soins au sein du parcours thérapeutique.

Afin d’être aux côtés des patients à tout moment de leur parcours, y compris en dehors de l’hôpital, nous soutenons des initiatives innovantes qui permettent aux patients de bénéficier de soins de beauté et de bien-être en ville. Nous offrons par exemple des soins au sein des « Maisons Rose » de Bordeaux et Paris de l’association Rose-Up – une association qui accueille les femmes pendant et après les traitements pendant ou après un cancer. Véritables lieux de rencontre et d’échanges, ces Maisons proposent un salon de beauté dédié aux soins individuels ou collectifs dispensés par des socio-esthéticiennes ou des socio-coiffeuses, ainsi que des conseils précieux pour la vie de tous les jours ou le retour au travail.

Nous nous associons également à des organismes comme l’Institut Mutualiste Montsouris et la Maison des Adolescents, où les soins de beauté de bien-être proposés à de jeunes patients contribuent à ce qu’ils réinvestissent leur corps.

 

 

 

 

 

² Enquête de la Fondation L’Oréal sur 305 patients adultes en France, Odoxa Institute, 2018.

Accompagner les femmes en situation de précarité

Convaincus du rôle de la beauté inclusive dans un contexte social difficile, quand la précarité isole, fragilise et affecte l’estime de soi, nous cherchons à élargir toujours plus l’accès aux soins de beauté et de bien-être à travers des partenariats avec des associations et structures de terrain.

Le salon de beauté Joséphine à Paris, par exemple, reçoit des femmes encouragées par des travailleurs sociaux à bénéficier de ces soins pour regagner confiance en soi et retrouver sa place dans la société.

Les refuges ou les centres d’hébergement de jour parisiens d’Emmaüs Solidarité accueillent aussi des socio-esthéticien·ne·s dans le cadre de programmes de réinsertion. L’atmosphère chaleureuse et conviviale est déterminante pour le mieux-être et la libération de la parole. Renouer avec leur apparence permet aux bénéficiaires de ces programmes de se sentir un peu mieux équipés face aux difficultés du quotidien.

En 2019, nous avons lancé une nouvelle approche « mobile » de la beauté inclusive avec un bus itinérant aménagé en salon de beauté et de bien-être qui s’est rendu au cœur de zones rurales et de quartiers prioritaires en France, pour permettre à des femmes en situation de fragilité sociale, isolées géographiquement ou en recherche d’emploi de bénéficier de ces soins. Près de 800 femmes ont pu profiter de soins et d’ateliers collectifs, bénéficiant ainsi de moments de détente et de bien-être favorables à leur estime d’elles-mêmes.

Une femme apprend à se maquiller.