Les Hommes déjà engagés

Grâce à notre initiative Les Hommes s’engagent Pour les Femmes en Science, nous avons noué des liens avec 60 hommes scientifiques de premier plan dans le monde entier et signé avec eux une Charte dEngagements pour soutenir la progression des carrières des femmes.

  • Pr Serge Abiteboul, chercheur senior Inria, ENS.
    Pr Serge Abiteboul
    France
    Directeur de Recherche Inria, ENS Paris

    " La cause des Femmes en Sciences est essentielle car nous ne pouvons nous passer de leurs talents. Et cela nous concerne tous, hommes comme femmes, bien sûr. "

     

    Serge Abiteboul a obtenu son doctorat de l'Université de Southern Californie, et une thèse d'État de l'Université de Paris-Sud. Il est Directeur de recherche à l'Institut National de Recherche en Informatique et Automatique et à l'Ecole Normale Supérieure de Paris. Il a été chercheur à l'Institut National de Recherche en Informatique et Automatique depuis 1982, Directeur de Recherche CE depuis le 01/01/2004, dans une équipe de recherche située à l'Ecole Normale Supérieure de Paris, depuis 2016. Il est distingué Professeur Affilié à l'Ecole Normale Supérieure de Cachan. Il a été Maître de conférences à l'École polytechnique et professeur invité à Stanford et Oxford University. Il a été détenteur de la Chaire au Collège de France en 2011-2012 et de la Chaire Francqui à l'Université de en Namur 2012-2013. Il a co-fondé la société Xyleme en 2000. Serge Abiteboul a reçu le prix de l'innovation ACM SIGMOD en 1998, le prix EADS de l'Académie française des sciences en 2007, le prix Milner de la Royale Society en 2013 et une bourse du Conseil européen de la recherche (2008-2013). Il est devenu membre de l'Académie des Sciences de France 2008, et membre de l'Académie de l'Europe en 2011. Il a été membre du Conseil national du numérique (2013-2016) et président du Conseil scientifique de la Société d'Informatique de France (2013-2015). Il est également président du Conseil Stratégique de la Fondation Blaise Pascal. Ses travaux de recherche portent principalement sur les données, la gestion de l'information et des connaissances, en particulier sur le Web.

    Serge Abiteboul écrit également des romans, des essais, et est éditeur et fondateur du Blog Binaire. Il a été commissaire de l'exposition Terra Data à la Cité des sciences en 2017-2018.

  • Le Pr Paul Anastas est ascientiste, inventeur, auteur et fonctionnaire des États-Unis
    Pr Paul Anastas
    États-Unis
    Directeur fondateur du Centre de chimie verte et de génie vert, Université Yale

    " Les progrès scientifiques n'atteindront jamais leur plein potentiel pour faire du bien à l'humanité si la moitié des idées et de la sagesse de la population continue d'être ignorée et sous-estimée par l'entreprise scientifique. L'initiative Les Hommes s'engagent pour les Femmes en Science est la simple reconnaissance que tout homme qui s'intéresse vraiment à l'avancement de la science doit être vraiment dévoué aux femmes dans le domaine des sciences. "

     

    Paul T. Anastas est un scientifique, inventeur, auteur et entrepreneur, et a travaillé pour le gouvernement des Etats-Unis pendant neuf ans.

    Connu sous le nom de « Père de la chimie verte », il est renommé pour avoir établi les principes de la chimie verte en 1991 et a été reconnu internationalement pour ses avancées dans ce domaine. Formé comme chimiste organique de synthèse, le Docteur Anastas a obtenu son doctorat à l'Université Brandeis. Il a co-fondé l'Institut de Chimie Verte à but non lucratif et a créé quatre entreprises basées sur les technologies durables.

    Le Docteur Anastas a servi dans trois administrations présidentielles américaines, notamment en qualité d’assistant directeur du bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison Blanche, sous les présidents Clinton et Bush. Docteur Anastas a été nommé, par le Président Obama, Administrateur Adjoint pour la recherche et le développement ainsi que Conseiller Scientifique de l’Agence Americaine pour la protection de l’environnement.

    Le professeur Paul T. Anastas est actuellement titulaire de la chaire Teresa et H. John Heinz III en chimie pour l'environnement et est également le directeur fondateur du Centre de chimie verte et de génie vert à l'Université Yale. Le Docteur Anastas est nommé à l'École de médecine, de santé publique, de foresterie et d'études environnementales, au Département de chimie, à l'École de gestion et à l'École d'ingénierie et de sciences appliquées de l’Université Yale. Le Docteur Anastas a publié de nombreux articles sur la science via le développement durable, y compris plus de 150 articles de recherche et 14 livres tels que « Benign by Design », « Designing Safer Polymers », « Green Engineering », ainsi que son travail fondateur avec John Warner : « Green Chemistry: Theory and Practice ».

  • Yvon Berland de France, président de l'Université Aix Marseille.
    Yvon Berland
    France
    Président de l’Université d’Aix Marseille

    Yvon Berland a été réélu à la présidence de l'université d'Aix-Marseille le 5 janvier 2016. Ce PU-PH (professeur des universités-praticien hospitalier), est à la tête de l'établissement depuis sa création, en janvier 2012. Il présidait auparavant l'université de la Méditerranée (Aix-Marseille 2) depuis 2004.

     

    Réélu président de la commission santé de la CPU (Conférence des présidents d'université) le 15 décembre 2016 (élu en 2008, en 2010, en 2012 et en 2014), Yvon Berland a été vice-président de la CPU de décembre 2010 à décembre 2012. Il a également présidé le PRES Aix-Marseille Université pendant un an (septembre 2008-septembre 2009).

    Interne des hôpitaux de Marseille, il obtient son doctorat en médecine en 1979. Il est nommé professeur des universités, praticien hospitalier en 1988 et prend la direction du service de néphrologie hémodialyse à l’hôpital Sainte-Marguerite, puis, en 2000, la direction du service de néphrologie, dialyse et transplantation rénale à l’hôpital de la Conception. Il est également médecin coordonnateur du centre d’investigation clinique de Marseille depuis 1995.

     

    Doyen de la faculté de médecine de Marseille en 1998, il est vice-président de la conférence des doyens de médecine en 2002. Il est également président du comité de la recherche biomédicale et en santé de l’Assistance publique des Hôpitaux de Marseille (AP-HM). Depuis 2002, il produit régulièrement des rapports sur la démographie des professions de santé pour le ministère de la Santé. Il préside l’ONDPS (Observatoire national de la démographie des professions de santé) depuis 2003.

     

    Yvon Berland est chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur, chevalier dans l’ordre national du Mérite, officier dans l’ordre des Palmes académiques, médaille d’or de la Jeunesse et des Sports et médaille d'or des Hôpitaux de Marseille.

  • Pr Gilles Boeuf
    Pr Gilles Boeuf
    France
    Professeur, Université Pierre et Marie Curie, Sorbonne

    " Un engagement pour les femmes : elles sont plus de la moitié de l’humanité et non respectées comme elles le devraient ! Et même souvent, les petites filles ne vont pas à l’école ! Les femmes ont une perception et une sensibilité des changements du monde bien souvent plus aigües et plus pertinentes que les hommes. Elles ont aussi des solutions qu’ils n’ont pas. Alors rétablissons la justice initiale et aidons-les à pleinement exprimer leurs qualités ! "

     

    Gilles Boeuf est Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie, Sorbonne Université (UPMC), affecté à l’Observatoire Océanologique de Banyuls où il développe sa recherche au sein de l’Unité « Biologie intégrative des organismes marins ». Il a passé 20 ans à l’IFREMER (Institut français de recherche pour l’exploration de la mer) à Brest puis a été directeur du Laboratoire Arago (UMPC et CNRS), observatoire des sciences de l’Univers, à Banyuls sur mer durant 6 ans, directeur de l’Unité « Modèles en biologie cellulaire et évolutive » durant 4 ans. Il a été Président du Musée National d’Histoire Naturelle (MNHN), entre 2009 et 2015. Il a également été professeur invité au Collège de France pour l’année universitaire 2013-2014, sur la Chaire « Développement durable, énergies, environnement et sociétés » et avait alors dédié son enseignement au thème « Biodiversité, ses croisements avec l’humanité ». Il a été deux années conseiller scientifique pour les sciences de la vie et de la nature, le climat et l’océan au Cabinet de Ségolène Royal, ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer (MEEM). Il est président du Conseil Scientifique de l’Agence française pour la Biodiversité.

  • Khaled Bouabdallah, président de l'Université de Lyon.
    Pr Khaled Bouabdallah
    France
    Président de l'Université de Lyon

    " L'Université, lieu par excellence de la création et de la diffusion des savoirs et de la connaissance, doit être exemplaire dans le combat pour l'égalité femme/homme. Mon engagement personnel pour cette cause est continu et résolu. Comme président d'université et comme responsable de la Conférence des présidents d'université (CPU), je soutiens l'initiative Les hommes s'engagent pour les Femmes en Science de la Fondation L'Oréal. " 

     

    Professeur des universités, économiste, Khaled BOUABDALLAH, est spécialiste de micro-économie du travail et du développement économique territorial.

     

    Khaled BOUABDALLAH est, depuis juillet 2015, président de l'Université de Lyon et 

    Vice-président de la CPU (Conférence des présidents d'université) depuis 2012.

     

    Président de l'Université Saint-Étienne - Jean-Monnet de 2007 à 2015, il a dirigé l'IAE de Saint-Étienne de 2003 à 2006, et l'équipe de recherche " Ingénierie territoriale" de 2001 à 2010.

     

    Il est membre du conseil d'administration de Campus France et de l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF)

    Décorations : chevalier de l'Ordre national du mérite, chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur, officier des palmes académiques.

  • Pr Jean Chambaz, Président, Sorbonne Université.
    Pr Jean Chambaz
    France
    Président, Sorbonne Université

    " Pour faire progresser la science et faire avancer la société, nous avons besoin que davantage de femmes s’engagent et soient promues dans les filières scientifiques. Dans l’enseignement supérieur, comme partout ailleurs, il nous faut agir pour valoriser leurs potentiels et promouvoir leurs réussites. "

     

    Jean Chambaz est président de Sorbonne Université. Il était président de l’université Pierre et Marie Curie de mars 2012 à décembre 2017.

    Professeur de biologie cellulaire à la faculté de Médecine Pierre et Marie Curie, Jean Chambaz a été chef de service de biochimie endocrinienne à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. En 1999, il crée une unité de recherche mixte Inserm-UPMC dans le domaine du métabolisme et de la différenciation intestinale, unité qui fusionne en 2007 dans le centre de recherche des Cordeliers, dont il est alors directeur adjoint.

    En 2005, il crée l'Institut de formation doctorale de l'UPMC. De 2008 à 2011 il préside le Council for Doctoral Education de l’European University Association (EUA). Il est élu membre du board de l’EUA en 2015. Depuis novembre 2014, il est président de la Coordination des Universités de Recherche Intensive Françaises (CURIF).

  • Mark Ferguson, directeur général, Science Foundation Ireland et conseiller scientifique en chef du gouvernement irlandais.
    Pr Mark Ferguson
    Irlande
    Directeur général de la Science Foundation Ireland et Conseiller scientifique en chef du gouvernement irlandais

    "La diversité des équipes améliore la productivité, la créativité et la rentabilité, créant ainsi les conditions pour que de nombreuses femmes talentueuses puissent rejoindre et rester dans la recherche scientifique."

     

    Le Professeur Mark Ferguson a été nommé directeur général de la Science Foundation Ireland en janvier 2012 et conseiller scientifique en chef du gouvernement irlandais en octobre 2012. Le Professeur Ferguson est membre fondateur de la Small Advanced Economies Initiative, président du comité Health Ireland (2015 - 2017) et membre du groupe d'experts de haut niveau sur l'impact d'Horizon 2020 (programme européen pour la recherche et l'innovation). Il a participé à un certain nombre d'études internationales des politiques de recherche et développement, pour la Hongrie et le Canada. Auparavant, il a été professeur en sciences de la vie à l'université de Manchester (depuis 1984) et co-fondateur, PDG et président de Renovo Group plc (1998-2011).

    Il est le récipiendaire de nombreux prix internationaux, dont le Prix européen de la science 2002, et est l'auteur de 327 articles de recherche, 60 dépôts de brevets et auteur de 8 livres.

    Mark Ferguson est diplômé de l'Université Queens de Belfast avec des diplômes en médecine dentaire, Anatomie et Embryologie et Sciences médicales. Il détient des bourses de recherche des Royal College of Surgeons d'Irlande et d'Edimbourg. Il est membre fondateur de l'Académie britannique des sciences médicales (FMedSci) et a été nommé « Commandeur de l'Empire britannique » par la Reine en 1999 pour services rendus à la santé et aux sciences de la vie.

     

  • Alain Fuchs, Président, Université Paris Sciences & Lettres (PSL).
    Pr Alain Fuchs
    France
    Président, Université Paris Sciences & Lettres (PSL)

    " L'égalité des sexes n'est pas une question de femmes, c'est un problème humain et un problème de civilisation. "

     

    Alain Fuchs est président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL) depuis octobre 2017. Ancien élève de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), il obtient un doctorat de Chimie-Physique à l’Université Paris-Sud, Orsay en 1983. Après un séjour postdoctoral à l’Université d’Edimbourg il est recruté au CNRS et devient Professeur à l’Université Paris-Sud en 1996, puis directeur de l’École de chimie de Paris en 2006. En 2010 il est recruté en tant que président exécutif du CNRS.

    Son activité de recherche est consacrée à l’étude théorique du comportement de fluides confinés dans des matériaux nanoporeux.

    Alain Fuchs est Fellow de la Royal Society of chemistry et membre de l’Academia Europea. Il est chevalier de la légion d’honneur. 

  • JEAN-MARC GAMBAUDO
    Pr Jean-Marc Gambaudo
    France
    Président d'Université Côte d'Azur

    Jean-Marc Gambaudo a été élu Président d'Université Côte d'Azur le 25 septembre dernier à l'unanimité des membres qui composent le conseil d'administration.

     

    Jean-Marc Gambaudo, Directeur de recherche CNRS, avait été missionné par l'UNS, le CNRS et l'association PERSAN, pour coordonner la mise en place de la COMUE (Communauté d'Universités et d'Etablissements) Université Côte d'Azur et le lancement du projet de candidature IDEX (Initiatives d'excellence) dont UCA devait être le porteur de projet. Il était administrateur provisoire de la COMUE "UCA" depuis le 6 mars dernier.

     

    "Mes objectifs immédiats sont clairs et se situent dans le prolongement direct de la mission qui m'avait été confiée jusqu'à ce jour ", déclare le Président. Dans un premier temps, il souhaite confirmer la sélection du projet d'IDEX UCAJedi en poursuivant le travail collaboratif de construction d'un dossier solide ; et également mettre en place les structures d'UCA décrites dans le projet et qui doivent à la fois permettre la réalisation d'UCAjedi s'il était définitivement labellisé mais également construire cette nouvelle forme d'université, la seule même à postuler aux grands financements nationaux et européens.

     

    "Dans ce processus de création d'une université de recherche augmentée, dotée d'une forte visibilité internationale et très ancrée sur son territoire, j'entends contribuer au mieux au développement de chacun de ses membres. C'est la structuration de cette diversité qui est notre atout majeur. Je suis donc persuadé que le meilleur moyen de travailler à cette dynamique commune est de respecter les spécificités et les intérêts de chacune de ses composantes." Jean Marc Gambaudo

     

    En savoir plus sur Jean-Marc Gambaudo

     

    Entré au CNRS en 1984, ses recherches portent sur la théorie des systèmes dynamiques. Il créé puis dirige l'Institut de Mathématique de Bourgogne à Dijon durant 4 années. Dans cette même période, il développe une interaction avec l'industrie en devenant co-auteur d'un brevet IBM et en créant l'équipe " Interface des Mathématiques " au sein de l'Institut Dijonnais. En 2006, il est appelé par la Direction Scientifique du CNRS où il occupe les fonctions suivantes :

    • 2006-2007 : chargé de mission au Département MPPU (Mathématiques, Physique, Planète et Univers) pour les Mathématiques ;
    • 2007-2009 : Directeur Scientifique Adjoint au Département MPPU pour les Mathématiques ;
    • 2008-2009 : Chargé de Mission auprès du Directeur Général du CNRS, il crée et met en place l'Institut des Sciences mathématiques et de leurs Interactions.

     

    De 2009 à 2011, il reprend une activité de chercheur à temps plein au Laboratoire J. A. Dieudonné de Nice. En 2012, il prend la direction de l'Institut Non Linéaire de Nice, laboratoire dont il avait participé à la création dans les années 90.

    Il est l'auteur d'une soixantaine d'articles dans des revues internationales avec comité de lecture et a obtenu la PES (Prime d'Excellence Scientifique) en mathématiques en 2010 et en physique en 2014.

  • Pr Mouin Hamze, Pr Mouin Hamze Secrétaire général, Conseil national de la recherche scientifique - Liban (CNRS-L).
    Pr Mouin Hamzé
    Liban
    Secrétaire Général, Conseil National de la Recherche Scientifique – Liban (CNRS-L)

    " Le développement durable n'est possible que si nous comptons sur tous les membres qui contribuent à notre communauté. Il est de notre responsabilité morale et éthique d'offrir des chances égales aux hommes et aux femmes. La recherche scientifique est le principal moteur de la construction d'une économie de la connaissance et d'une communauté exempte de violence, d'extrémisme et de discrimination. "

     

    M. Hamzé a obtenu son doctorat d'État en sciences à l'Université de Montpellier. Il a commencé sa carrière universitaire à l'Université libanaise où il a créé la Faculté des sciences agricoles et a été doyen de la faculté de 1985 à 1997. Il était en parallèle président de l'Institut de recherche agricole libanais.

    En 1998, M. Hamzé a été nommé secrétaire général du Conseil national pour la recherche scientifique - Liban (CNRS-L). Il a depuis accordé une attention particulière au lancement et à l'amélioration de nouveaux programmes, notamment le programme de bourses d'études doctorales, le programme de recherche sur les subventions et le programme des unités de recherche associées. Il a également créé le "CNRS-L Lebanese Science Journal" et en est le rédacteur en chef. En 2011, il a créé le Prix annuel d'excellence en recherche du CNRS-L, qui récompense les scientifiques excellant dans la recherche dans différentes disciplines scientifiques au Liban. M. Hamzé a également développé et mis en œuvre un programme de politique scientifique fondamentale. En 2016, il a dirigé une initiative visant à développer la Charte d'éthique et les principes directeurs de la recherche scientifique au Liban (signée par 19 universités et adoptée en tant que partie intégrante de tous les programmes du CNRS-L) pour définir les principes de base (de ?)  conduite responsable de la recherche dans les différentes disciplines de la science. La charte a également été récemment confirmée comme base d'une charte arabe régionale.

     

    En reconnaissance de son travail, M. Hamzé a reçu deux Docteur Honoris Causa de l'Université de Haute Alsace et de l'Université de Montpellier et a été récompensé par la France et l'Italie.

  • François Houllier, PDG de l'IFREMER.
    François Houllier
    France
    Président-directeur général de l'IFREMER

    " L'océan, la mer sont des biens communs. Leur connaissance doit donc profiter de toutes les intelligences, de tous les talents. Dans ce domaine de la science comme dans d'autres, la diversité des regards et des sensibilités est essentielle. Longtemps, les femmes ont été sous-représentées dans la communauté des sciences et technologies de la mer. Cette situation évolue et doit continuer d'évoluer. "

     

    Depuis septembre 2018, François Houllier est président-directeur général de l'IFREMER. Polytechnicien et docteur en biométrie forestière, François Houllier a commencé sa carrière comme chef de projet en évaluation des ressources forestières à l'IFN (Inventaire Forestier National) avant de devenir professeur à L'École nationale du génie rural, des eaux et des forêts puis directeur de l'Institut français de Pondichéry (Inde) de 1994 à 1997. Il a ensuite pris la tête de l'unité mixte de recherche " Botanique et bio-informatique de l'architecture des plantes " (Cirad, CNRS, INRA, IRD et université Montpellier-II) jusqu'en 2002, occupé différentes fonctions de direction à l’Institut national de la recherche agronomiquedont il a été le président-directeur général de juillet 2012 à juillet 2016, puis présidé la communauté d'universités et établissements Université Sorbonne Paris Cité et porté l'initiative d'excellence " Université de Paris " sélectionnée en mars 2018.

  • Pr Etienne Klein, directeur du laboratoire de recherche en sciences de la matière au CEA (LARSIM)
    Pr Etienne Klein
    France
    Directeur de recherche, CEA

    Né en 1958, Etienne Klein est physicien, directeur de recherches au CEA et docteur en philosophie des sciences. Il dirige le Laboratoire de Recherche sur les Sciences de la Matière du CEA (LARSIM).

    Il a participé à divers grands projets, en particulier la mise au point du procédé de séparation isotopique par laser et l’étude d’un accélérateur à cavités supraconductrices. Au CERN, il a participé à la conception du grand collisionneur de particules européen, le LHC.

    Il est professeur de physique et de philosophie des sciences à l'Ecole Centrale de Paris.

    Auteur de nombreux ouvrages et lauréat de plusieurs prix, il est membre de l’Académie des Technologies.

    Il anime tous les samedis (à 16h) une émission sur France-Culture, « La conversation scientifique ».

    Il a écrit plusieurs ouvrages de réflexion sur la physique, notamment sur la question du temps.

  • Pr Philippe Kourilsky, Professeur émérite, Collège de France Directeur général honoraire, Institut Pasteur.
    Pr Philippe Kourilsky
    France
    Professeur émérite, Collège de France Directeur général honoraire, Institut Pasteur

    Philippe Kourilsky, né en 1942, diplômé de l’Ecole Polytechnique en 1964, s‘est engagé dans la recherche en biologie en 1965. Membre du CNRS, il a rejoint l’Institut Pasteur en 1972. Connu pour ses travaux en génétique moléculaire et en immunologie, il a occupé de 1998 à 2012 la chaire d’immunologie moléculaire au Collège de France. Il s’est aussi impliqué dans les biotechnologies et dans l’administration de la recherche. Co-fondateur, en 1981, de Transgène (la première grande « biotech » française), il a dirigé de 1993 à 1996 la recherche vaccinale de Pasteur Mérieux Connaught (aujourd’hui Sanofi Pasteur). De 2000 à 2005, il a été Directeur général de l’Institut Pasteur, et président du réseau international des Instituts Pasteur. Il a siégé dans des conseils d’administration tels que ceux de l’École Polytechnique et de Veolia Environnement. Entre 2006 et 2013, il a créé et présidé le Singapore Immunology Network (SIgN). Il a aussi créé en 2012 et préside aujourd’hui l’association RESOLIS.

     

    Il est l’auteur de près de 400 publications dans des revues scientifiques internationales, et écrit plusieurs livres pour le grand public (notamment sur le principe de précaution). Il est membre de l’Académie des sciences, professeur Honoris Causa de plusieurs universités étrangères, Commandeur de la Légion d’honneur, et Grand officier de l’ordre national du mérite.

  • Pratic Lévy
    Patrick Lévy
    France
    Président de l’Université Grenoble Alpes

     " La science doit être inspirée et menée par les femmes dans chaque pays du monde. Cela est nécessaire pour la qualité scientifique et le développement social et culturel. "

     

    Patrick Lévy, est actuellement Président de l'Université de Grenoble Alpes (2018-2019). Il a été Président de l'Université Joseph Fourier (2012-2015) et de la Communauté Universitaire de Grenoble (2016-17). Il est professeur de physiologie, médecin respiratoire, titulaire d'une maîtrise en physiologie animale (1986) et d'un doctorat en physiologie (1989). Il a dirigé l'Unité de Test de la Fonction Pulmonaire, le Laboratoire du Sommeil (1988-2012) et le Département de Recherche Clinique (2000-2012) du CHU de Grenoble. Il a dirigé le Laboratoire de Physiopathologie de l'Hypoxie (HP2) de l'Université de Grenoble Alpes et l'Inserm (2003-2015) et a créé l'un des laboratoires de recherche les plus actifs au monde sur l'apnée obstructive du sommeil. Il conduit l’initiative d’excellence Grenoble Alpes, une vision ambitieuse pour la création d'une grande université de recherche et pluridisciplinaire atteignant une masse critique et améliorant sa visibilité internationale. 

  • Pr Daniel Louvard
    Pr Daniel Louvard
    France
    Directeur honoraire, Institut Curie

    " La Science est une aventure internationale sans frontières, la même passion de la recherche anime les femmes et les hommes qui font reculer notre ignorance ."

     

    Le professeur Daniel Louvard a obtenu son doctorat en biochimie en 1973 et en sciences physiques en 1976 à l'université de Marseille. De 1978 à 1982, il a dirigé une équipe au Laboratoire européen de biologie moléculaire (EMBL, Heidelberg, Allemagne), puis a rejoint l'Institut Pasteur, où il a été directeur du Département de biologie moléculaire de 1988 à 1990 et, depuis 1987 a été professeur. Il a été Directeur de Recherche CNRS (1986-2013) et Directeur du Centre de Recherche de l'Institut Curie (1993-2013). Il est aujourd'hui directeur de recherche émérite au CNRS, professeur honoraire de l'Institut Pasteur, directeur honoraire de l'Institut Curie, conseiller du président du conseil d'administration de l'Institut Curie pour les affaires internationales. En 2014 et 2015, il était en congé sabbatique en tant que chercheur invité à Biogen (Cambridge, États-Unis).

    Le professeur Louvard a également dirigé le laboratoire de morphogenèse et de signalisation cellulaire de Institut Curie et du CNRS(1995-2013). Il a été membre de nombreux comités scientifiques du CNRS et de l'INSERM, de comités ad hoc et d'organisations scientifiques telles que l'Organisation Européenne de Biologie Moléculaire et le comité scientifique du Human Frontier Science Program et membre du panel ERC pour les bourses avancées.

    Il a également été membre de l'Académie des Sciences (2003), de l’Académie européenne des sciences (1995), de l’Academia Europa (1997), l’Académie européenne des sciences du cancer (2013) et Membre étranger de l'Académie américaine des arts et des sciences (2014).

  • Pr Khaled Machaca
    Pr Khaled Machaca
    Qatar
    Vice-doyen, Weill Cornell Medicine, Qatar

    " Il est impensable pour nous, en tant que scientifiques guidés poussés par un raisonnement rationnel, de ne pas soutenir pleinement l'avancement des femmes dans la science, c'est comme si nous abandonnions la moitié de notre intelligence collective. "

     

    Khaled Machaca est professeur de physiologie et de biophysique à l’université de médecine Weill Cornell Medicine et occupe également le poste de vice-doyen de la recherche pour le campus du Qatar (WCMQ) depuis 2008. À ce titre, il supervise les aspects académiques, financiers, opérationnels, et de conformité règlementaire du département de recherche. Ce département à WCMQ compte actuellement 25 laboratoires indépendants représentant plus de 200 personnes. Khaled Machaca a dirigé le recrutement des professeurs et supervisé la mise en place de l'infrastructure administrative et réglementaire. Il a piloté la création de services communs à disposition des chercheurs de WCMQ et d’autres institutions du Qatar. Il est également le directeur du centre d'imagerie et le responsable du programme d’expérimentation animale. Il dirige et siège à plusieurs comités institutionnels, nationaux et internationaux.

     

    Le laboratoire dirigé par Khaled Machaca s'intéresse aux processus de signalisation intracellulaire dans des conditions physiologiques et pathologiques en mettant l'accent sur la signalisation du calcium. L’objectif est de mieux définir les voies de signalisation aux niveaux cellulaires et moléculaires afin de mieux comprendre ces mécanismes biologiques et d'identifier des cibles thérapeutiques potentielles dans différentes conditions pathologiques. Les thématiques centrales du laboratoire sont axées sur la régulation du cycle cellulaire dans le contexte du cancer, de l'hypertension et de l'activation des cellules immunitaires. Les travaux du laboratoire ont été publiés dans des revues biomédicales de premier plan et ont bénéficié d'un financement extra-muros continu du National Institute of Health (New York) et du Qatar National Research Fund (QNRF).

     

    Khaled Machaca est membre de plusieurs comités de rédaction, est sollicité comme expert par de nombreuses revues scientifiques et possède une vaste expérience en matière de formation d'étudiants et de stagiaires postdoctoraux.

  • Pr Pierre Monsan, Professor Emeritus, INSA Toulouse
    Pr Pierre Monsan
    France
    Professeur émérite, INSA Toulouse

    " Je suis particulièrement heureux de contribuer à l’initiative de L’Oréal car ma plus proche collaboratrice pendant de nombreuses années, avec qui j’ai partagé la direction de l’équipe de catalyse et d’ingénierie moléculaire enzymatiques et qui m’a succédé, la Professeure Magali Remaud-Siméon, est une femme. Je tiens à rendre hommage, à travers elle à l’importance et l’impressionnante efficacité et créativité des femmes dans le domaine de la recherche scientifique ."

     

    Pierre Monsan est professeur émérite de l’INSA de Toulouse (Université de Toulouse) et ancien de l’Ecole des Mines ParisTech. Il a été membre Senior de l’Institut universitaire de France de 2003 à 2013. Il est directeur fondateur du démonstrateur préindustriel « Toulouse White Biotechnology » (UMS INRA/INSA/CNRS), doté de 20 M€ par l’ Agence nationale de la recherche  au titre du programme Investissements d’avenir. Il est co-fondateur des sociétés BioEurope, BioTrade et Génibio, membre fondateur de l’Académie des Technologies et membre de l’Académie Nationale d’agriculture. Il est membre du « College of Fellows » de l’American Institute for Medical and Biological Engineering (AIMBE), du Conseil Exécutif de la Fédération Européenne de Biotechnologie (EFB) et Président fondateur de de la Fédération Française des Biotechnologies. Il a présidé le Comité Consultatif Régional Recherche Développement Technologique (CCRRDT) Midi-Pyrénées de 2004 à 2015.

    Son domaine de recherche est celui de la catalyse et de l’ingénierie moléculaire enzymatiques. Il est l'auteur de plus de 240 publications scientifiques, de trois ouvrages et de 65 brevets. Son facteur h est 44.

  • Pr Gilles Pécout, Recteur de l’Académie de Paris et de la Région Académique d’Ile de France, Chancelier des Universités parisiennes, Professeur des Universités.
    Pr Gilles Pécout
    France
    Recteur de l’académie de Paris et de la région académique d’Ile-de-France, Chancelier des universités de Paris, Professeur des universités.

    Gilles Pécout est recteur de Paris et de la région académique d’Ile-de-France, chancelier des universités de Paris depuis septembre 2016.

     

    Historien spécialiste de l’Italie et de l’Europe méditerranéenne, Gilles Pécout est professeur des universités à l’Ecole normale supérieure de Paris dont il a dirigé le département d’histoire. Il est par ailleurs directeur d’études à l'École pratique des Hautes Études-PSL. Il a été plusieurs années professeur invité et chercheur en résidence à l’université de Genève et au Erich Maria Remarque Institute de New York ainsi qu’à l’Istituto per gli studi filosofici de Naples et il a coordonné le doctorat européen Marie Curie European doctorate « Building on the Past » avec 9 autres universités européennes.

     

    Gilles Pécout siège aux Conseils d’administration du musée de l’Armée (Invalides) et du Souvenir français et au Conseil scientifique de l’Encyclopédie italienne ainsi qu’à l’académie toscane, Società di storia patria de Florence (section des étrangers). Il a été membre du jury du Prix international Dan David Prize (Israël / États-Unis) et a été du comité scientifique ou éditorial des revues Le mouvement social, Histoire et sociétés rurales, European History Quarterly, Journal of Modern Italian Studies, Bollettino di Italianistica, Società e storia, Memoria e ricerca. Conseiller scientifique à la télévision italienne (RAI 3 - RAI Storia) et auteur pour la série Il Tempo e la Storia et Passato Presente) d’une quarantaine d’émissions, il est lauréat des prix internationaux « Erasme »- Fondation Anassilao et du Prix Cavallini.

     

    Gilles Pécout est l’un des trois rédacteurs français nommé par le président de la République française en janvier 2018 pour élaborer le traité de coopération franco-italienne dit « Traité du Quirinal » et vient d’être désigné en 2019 président de la Mission de préfiguration française de la future université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée.

     

    Comme recteur et chancelier des universités de Paris, il promeut la fondation d’une Maison des sciences pour les professeurs avec comme spécificité affichée « Les filles et les sciences ».

     

    Gilles Pécout est chevalier de l’Ordre national de la légion d’honneur, de l’Ordre national du mérite, commandeur de l’Ordre des palmes académiques et commandeur de l’Ordre national du mérite de la République italienne.

  • Antoine Petit
    Pr Antoine Petit
    France
    Président-directeur général du CNRS

    Antoine Petit a été nommé président-directeur général du CNRS le 24 janvier 2018 par le président de la République sur proposition de Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Professeur des universités de classe exceptionnelle, Antoine Petit était président d'Inria depuis octobre 2014. Il est président non exécutif de l'IHEST (Institut des hautes études pour la science et la technologie) depuis avril dernier.

     

    Antoine Petit est né le 18 juin 1960 à Levallois-Perret. Agrégé de mathématiques en 1982, il soutient une thèse en informatique à l'université Paris-Diderot en 1985. D'abord assistant-agrégé à l'université d'Orléans, puis maître de conférences à l'université Paris-Sud, il est détaché une première fois au CNRS en 1991 comme chargé de recherche au Laboratoire de recherche en informatique (CNRS/Université Paris-Sud).

    En 1994, il est nommé professeur des universités à l'ENS Cachan. L'année suivante, il en devient le directeur du département Informatique.

    Il rejoint ensuite le ministère en charge de la Recherche en novembre 2001 comme directeur adjoint à la direction de la Recherche, responsable du secteur des Mathématiques et des Sciences et technologies de l'information et de la communication. Cette même année, il est élu membre du Comité national de la recherche scientifique (section Sciences et technologies de l'information).

    C'est tout début 2004 qu'Antoine Petit revient au CNRS, comme directeur scientifique du département Sciences et technologies de l'information et de la communication, puis comme directeur inter-régional pour la région Sud-Ouest.

    En août 2006, il est détaché chez Inria, l'Institut national de recherche en informatique et en automatique, comme directeur du centre de recherche Paris-Rocquencourt. En septembre 2010, il devient directeur général adjoint de l'organisme, puis son président-directeur général en octobre 2014.

    Depuis avril 2017, Antoine Petit est président non exécutif de l'IHEST, l'Institut des hautes études pour la science et la technologie. Il est également membre du Conseil national de l'industrie, du conseil scientifique de l'Office parlementaire des choix scientifiques et techniques (Opecst) et du Haut conseil scientifique de l'Onera. Antoine Petit est chevalier de la Légion d'honneur et officier de l'ordre national du Mérite.

  • Pascal Picq, paléoanthropologue, Collège de France.
    Pr Pascal Picq
    France
    Paléoanthropologue, Collège de France

     " L’évolution, c’est le changement au féminin. " 

     

    Pascal Picq est paléoanthropologue au Collège de France. Ses recherches s’intéressent à l’évolution biologique, sociale et technique de la lignée humaine. Après avoir introduit l’éthologie en anthropologie, il s’est impliqué dans des questions société et d’éthique, pour la défense de la laïcité, sur la politique et les politiques et l’innovation en relation avec la culture entrepreneuriale. Ses derniers essais s’intéressent à l’avenir de l’humanité entre, d’un côté, l’effondrement des diversités et, de l’autre, l’arrivée des machines intelligentes en analysant l’émergence d’une nouvelle anthropologie à l’ère du numérique.

  • Pr Johan Rockstrom, professeur et directeur exécutif du Stockholm Resilience Centre de l'Université de Stockholm
    Pr Johan Rockström
    Suède
    Directeur, Stockholm Resilience Center

    Johan Rockström est un scientifique internationalement reconnu pour son travail sur les questions de développement durable. Il a aidé à diriger l'équipe de scientifiques de renommée internationale qui a présenté le cadre des limites planétaires, publié pour la première fois en 2009, avec une mise à jour en 2015. Les neuf limites planétaires présentées sont essentielles au maintien d'un environnement stable pour l'humanité " Ce cadre a été adopté comme une approche du développement durable et a été utilisé pour guider les gouvernements, les organisations internationales, les ONG et les entreprises qui envisagent le développement durable. "

    Avant de se concentrer sur l'échelle planétaire, la recherche de Rockström visait à renforcer la résilience dans les régions où l'eau est rare et est un expert des ressources en eau. Après avoir terminé un doctorat au Département d'écologie des systèmes de l'Université de Stockholm en 1997, il a passé près de deux décennies à travailler sur la recherche appliquée sur l'eau dans les régions tropicales. Il a également publié des recherches sur les systèmes agricoles, l'utilisation des terres et les services écosystémiques.

    En plus de ses recherches qui aident à orienter les politiques, M. Rockström agit à titre de conseiller auprès de plusieurs gouvernements et réseaux d'entreprises. Il est également conseiller pour les questions de développement durable lors de réunions internationales remarquables, telles que les Assemblées générales des Nations Unies, les Forums économiques mondiaux et les Conférences des Nations Unies sur la Convention-cadre sur les changements climatiques (CCNUCC).

  • Pr Augusto Rojas-Martinez, professeur, École de médecine, Tecnológico de Monterrey, Mexique
    Pr Augusto Rojas-Martinez
    Mexique
    Professeur, Faculté de Médecine, Tecnológico de Monterrey, Mexique

     " La science est née de la discussion et de la confrontation d'idées différentes, parfois opposées. La diversité d’opinion, la liberté de pensée et la démonstration expérimentale sont essentielles pour le développement scientifique dans n’importe quelle partie du monde. Comme dans toute autre activité humaine, la pensée scientifique doit être cultivée depuis l’enfance dans les écoles et laboratoires qui doivent assurer leur libre accès aux femmes et aux hommes. En outre, nos centres de recherche, les universités et la société devraient assurer des possibilités de développement égal et des positions de leadership sans autre condition que la démonstration de l’excellence dans une carrière scientifique personnelle. Comme un citoyen et scientifique du XXIe siècle et comme membre de l’Académie scientifique d’un pays en développement, je m’engage à soutenir et maintenir la participation des femmes en science au Mexique et en Amérique latine. " 

     

    Professeur et Leader du Groupe de Recherche en Génétique Humaine à la Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Tecnológico de Monterrey, Mexique. Dr. Rojas-Martínez a été pionnier dans la mise en œuvre d'essais cliniques de thérapie génique et cellulaire au Mexique et en Amérique Latine. En outre, il a contribué à la délimitation de certaines maladies génétiques et la mise en œuvre d’une analyse de variations génétiques d’une fente labiale et palatine et du cancer colorectal dans la population mexicaine, ainsi que les projets de la pharmacogénomique dans la même population. Il est membre du Système de Chercheurs Mexicains, de l’Académie Mexicaine des Sciences, du Conseil Mexicain de Génétique et de l’Association Mexicaine de la Génétique Humaine, dans laquelle il a été président. Dr. Rojas-Martínez a également été le coordinateur du Nœud Mexicain du Projet Variome Humain (2012-2017). Il est président sortant du Réseau Latino-Américain de Génétique Humaine (RELAGH). Il est actuellement membre du comité scientifique de l’Ecole Latino-Américaine de la Génétique Humaine (ELAG, Brésil, depuis 2008), du Comité Scientifique Consultatif Externe de CIBER-ER (Espagne, depuis 2016) et membre du jjury International L’Oréal-UNESCO For Women in Science depuis 2015. Dr. Rojas-Martínez a publié 92 articles scientifiques et a un brevet délivré.

     

  • Pr François Taddei, directeur, Centre de recherche et interdisciplinaire.
    Pr François Taddei
    Directeur, Centre de Recherches Interdisciplinaires

    "Parce que la science et la société ont besoin de mobiliser toutes les intelligences et tous les regards."

     

    François Taddei est polytechnicien, ingénieur en chef des Ponts, des Eaux et Forêts, docteur en génétique moléculaire et cellulaire et dirige à l’Inserm l’équipe "Ingénierie des systèmes et dynamiques évolutives". Il est le fondateur et directeur du Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI). En 2012, il est lauréat de l'appel d'offre sur les initiatives d'excellence en formations innovantes (IDEFI). Il fonde alors l'Institut Innovant de Formation par la Recherche (IIFR). En 2013, il initie Les Savanturiers - l'école de la Recherche, programme éducatif développé par le Centre de Recherches Interdisciplinaires, qui œuvre pour la mise en place de l'éducation par la recherche dans l’École : primaire, collège et lycée avec 156 classes parrainées et 1164 enseignants formés. En 2014 il devient titulaire de la chaire UNESCO " sciences de l'apprendre ". Il a reçu divers prix nationaux (Prix de la recherche fondamentale à l’Inserm et Prix Liliane Bettencourt pour les Sciences du Vivant) et internationaux (European Young Investigator Award, Human Frontier Science Program) pour ses publications dans les meilleures revues mondiales comme Nature, Science, Cell, PNAS, PLoS... Membre Ashoka, il contribue à l’Ashoka Education Globalizer pour l’innovation et l’entrepreneuriat social. Il est membre des Conseils scientifiques d’Universcience, et de la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire du Ministère de l’éducation Nationale et s’est vu confier en septembre 2016 par la ministre de l’éducation une mission sur la Recherche et Développement dans l'éducation ayant abouti à la remise du rapport “Vers une société apprenante” en avril 2017.

  • Manuel Tunon de Lara, Président de l'Université de Bordeaux
    Manuel Tunon de Lara
    France
    Président de l’université de Bordeaux

     " Une université inclusive et responsable, ouverte sur la société, accueillante et impliquée dans ses territoires d’implantation Cela nous oblige à un surcroît d’exigences dans la réalisation de nos grandes missions. " 

     

    Manuel Tunon de Lara a fait des études de médecine, d’immunologie, de physiologie et de sciences de la vie. Il mène ensuite des activités de recherche sur les mécanismes cellulaires de l’asthme. Il exerce son activité clinique au CHU de Bordeaux, au sein du service des maladies respiratoires qu’il dirige par la suite. Manuel Tunon de Lara s’investit dans la vie institutionnelle de l’université Bordeaux Segalen où il anime dès 1998 le réseau transfrontalier « Aquitaine Euskadi Navarre » puis crée en 2001 le département des affaires européennes et des relations internationales avant de devenir, en 2003, vice-président de l’université chargé des relations internationales. Il est élu président de l’université Bordeaux Segalen en 2008, puis réélu en 2012. Au cours de ses mandats, il participe activement au projet lauréat de l’Opération Campus, mène le projet de création de la fondation Bordeaux Université et coordonne les projets des investissements d’avenir dont l’initiative d’excellence (IdEx) labellisée parmi les trois premiers projets français. Défenseur des valeurs d’une grande université pluridisciplinaire visible à l’international, Manuel Tunon de Lara conduit son établissement vers la fusion avec deux autres universités du site et crée avec ses homologues l’université de Bordeaux. En janvier 2014, il est élu le premier président de ce nouvel établissement et installe avec son équipe ce qui devient une des meilleures universités françaises. Sous sa conduite, l’université de Bordeaux est définitivement labellisée initiative d’excellence par un jury international en juin 2016, et poursuit une forte dynamique visant à devenir une grande université européenne ancrée dans le territoire aquitain. Manuel Tunon de Lara est réélu président de l’université de Bordeaux le 18 janvier 2018.

     

    Homme d’engagement et de conviction, il est Officier dans l’Ordre des Palmes Académiques, Chevalier dans l’Ordre National du Mérite et Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur.

     

  • Cédric Villani, Mathématicien - Université Lyon 1, Médaille Fields 2010, Député Français.
    Cédric Villani
    France
    Mathématicien - Université Lyon 1, Médaille Fields 2010, Député de l'Essonne

    " Il n’est pas acceptable que ce soit seulement les hommes qui soient en charge d'enfanter le monde de demain. "

     

    Cédric Villani est un mathématicien français, ancien élève de l’ École Normale Supérieure de Pariset docteur en mathématiques, titulaire 2010 de la Médaille Fields et lauréat 2014 du prix Doob. Professeur de l’université de Lyon, il a été professeur-invité d’universités étrangères et directeur de l’Institut Henri Poincaré de 2009 à 2017. Il est député de l’Essonne, siège à la commission des Lois et préside l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques. Membre de l’Académie des sciences, il a publié plusieurs ouvrages dont « Théorème Vivant » traduit en 12 langues.

     

  • Tom Welton
    Pr Tom Welton
    Royaume-Uni
    Doyen de la Faculté des sciences naturelles de l'Imperial College, Londres

    " Il est grand temps que les hommes réalisent que la parité entre les sexes profite à tout le monde, et la mission de la Fondation L’Oréal contribuera à cette réussite. "

     

    Le professeur Tom Welton, doyen de la faculté des sciences naturelles de l'Imperial College de Londres et le premier professeur de Chimie durable au monde.

    Après des postes de chercheur à l'Université du Sussex et à l'Université de Londres, il a rejoint l'Imperial College de Londres en 1993 en tant que boursier du tricentenaire du Lloyd's of London. En 2002, il a assumé le rôle de directeur des études de premier cycle en chimie. En 2004, il a été promu professeur de chimie durable. Il a été chef du département de chimie d'août 2007 à décembre 2014, période au cours de laquelle le département a remporté un Athena Swan Gold Award. Il est devenu doyen de la faculté en janvier 2015.

     

    Tom utilise des solvants pour améliorer les processus chimiques. Il a travaillé avec des liquides ioniques tout au long de sa carrière, afin de développer des technologies de solvants durables. L'objectif académique central de sa recherche est de comprendre le rôle du produit chimique et de l'environnement. Il vise également à améliorer l'efficacité de ces procédés dans le contexte de leur environnement solvant optimal.

    Tom est l'auteur de plus de 100 articles, principalement sur les structures et la chimie des liquides ioniques et de leurs solutés. Il est membre honoraire de la Société chimique d'Ethiopie. En juin 2017, Tom a reçu une le titre d’Officier de l’Ordre de l'Empire britannique pour ses services à la diversité dans l'éducation.